logo udv 83 : Deux mains formant une coupe et levant un oeil vers le haut

Retour Presse du diner dans le noir

Photo de la soirée de 3 femmes  équipées d'un bandeau sur les yeux pour leur expérience de diner dans le noir. L'une sert le vin , Une autre veut tendre son verre, et la dernière réféchie
Photo de la soirée de 3 femmes équipées d'un bandeau sur les yeux pour leur expérience de diner dans le noir. L'une sert le vin , Une autre veut tendre son verre, et la dernière réféchie

Suite au diner dans le noir organisé par le groupe Electrika et de nombreux mécènes, la presse n'a pas tardé à faire son retour de l'évènement qui a mobilisé plus de 150 personnes.

 

Retour presse du Var Martin publié le 26 mars à 17h39

 

Ils organisent un repas "à l’aveugle"au profit des déficients visuels

Le groupe Electrika organisait ce samedi, sous le chapiteau de l’esplanade Marine, un dîner gastronomique peu banal.

 

En effet, le repas, préparé par le traiteur Matyasy, se déroulait dans le noir complet pour les participants, puisque ceux-ci se retrouvaient les yeux bandés dès leur arrivée sur site!

Objectif de ce rendez-vous culinaire atypique: récolter et reverser des bénéfices au profit de l’Association départementale de l’union des déficients visuels du Var (UDV83), qui était représentée par Daniel Tisman.

Autres partenaires de ce "repas dans le noir" qui doit permettre l’achat de cannes électroniques, le Lions club, Alliance Majeure et le Domaine de Bunan.

Au total, cent cinquante convives "masqués" ont donc été plongés dans un univers sensoriel où l’odorat et le toucher deviennent forcément une priorité.

Un moment convivial où les gestes se font plus lents et l’écoute de l’autre plus précise. L’occasion de découvrir ses voisins de table d’une nouvelle manière et de faire connaissance sans que la vue ne vienne influencer le regard de l’autre.

Sans préjugé… ni portable! Impossible en effet de consulter durant deux heures son smartphone, trop occupé à jauger le contenu de l’assiette ou encore la taille du morceau de viande qui arrive en bouche!

De quoi largement changer le "regard" sur les mal voyants, qui vivent ce genre d’expérience au quotidien et qui, bons joueurs, n’ont pas hésité à échanger quelques astuces de repérages avec leurs voisins voyants déconcertés.

Daniel Tisman, lui, a beau être aveugle, cela ne l’empêche pas d’avoir une grande vision de l’avenir où deux autres étonnants projets devraient voir le jour en 2018.

 

 

2 reportages ont été diffusé sur France 3 Le Dimanche 25 Mars - Le lien ci-dessous

https://youtu.be/nRjAYHE9Sz0

 

 

Autres vidéos faites au cours de cette soirée

https://youtu.be/0Y8SEdyB47A

https://youtu.be/nUW7bmtWfOI

https://youtu.be/L51LphsDRpc

https://youtu.be/a-fWYV_d4tg

https://youtu.be/Y6l5-sFsZSw

 

 

Retours de participants au repas

"Bonjour Thierry 

Je voulais encore te remercier pour ton invitation à cette expérience très enrichissante.  Je suis venu avec curiosité et appréhension. 

Ce fut une soirée conviviale avec une cuisine raffinée. 

Je me suis retrouvé à évoluer dans un monde inconnu, fait pour nous, auquel les déficients visuel doivent s'adapter. Lorsque j’ai mis le masque pour être placé je me suis senti perdu. Mon premier réflexe a été de tricher en regardant sous le masque pour ne pas heurter des obstacles. Une fois installé j’ai été troublé par le fait de ne pas établir de contact visuel avec mes autres convives. Je n’arrivais pas à savoir si on m’écoutez ou avec qui je parlais , la table étant en plus grande et l’environnement un peu bruyant. 

Pour le repas, le service était très bien mais les plats pas annoncés ( pour renforcer l’expérience ?). Plongé dans l’inconnu je me suis raccroché, avec plaisir, à Sabrina qui a su me guider avec son instinct maternel. C'était également sympa de discuter avec elle.

Pour reconnaître les plats, Sabrina faisait appel à son touché et pour manger elle poussait avec du pain. Malgré mes origines réunionnaises je n’ai pas l’habitude de toucher la nourriture avec mes doigts. Et la technique du pain n’était pas maîtrisée ! J’ai mis énormément de fourchettes vides dans ma bouche! Il était plus facile de boire ! Par contre j’ai plus ressenti les parfums dans les plats. 

 Pour une question de confort j’ai gardé le bandeau sans lunettes avec les yeux fermés. Comme pour "dormir " alors qu’il fallait que je garde tous mes sens en éveil ! Ça aussi c’était troublant !

Je remercie également -Patrice, Isabelle, Sauveur et Ouda pour leur sympathie et leur bonne humeur. J’ai  été content de partager ça avec vous. 

Je ne pense pas oublier quelqu’un ( que je n’aurais pas vu !)

A bientôt "

--

LISSAC l'opticien Stéphanie et Laurent GAUTIER Opticiens Diplômés 76 Bd de Strasbourg 83000 Toulon Tél : 04.94.24.08.78 Fax : 04.94.24.05.77 Ouvert du mardi au Samedi 9h à 19h http://www.lissac-toulon-centreville.fr/